• 01 64 39 15 15

Poêles à bois, foyers fermés et inserts : le crédit d’impôt encore appliqué en 2018

Le crédit dimpôt transition énergétique (CITE) attribué aux foyers réalisant des travaux d’amélioration de la performance énergétique de leur logement vit certainement sa dernière année. En 2019, il devrait être remplacé par une prime. C’est le moment pour en bénéficier !

Selon le Ministère de l’Économie, « Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu une partie des dépenses engagées pour vos travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique de votre logement ».

Les travaux doivent être effectués sur la résidence principale du foyer fiscale, pour une maison ou un appartement construit depuis plus de 2 ans. Et ce que vous soyez locataire, propriétaire occupant ou occupant à tire gracieux !

Le taux du crédit d’impôt concernant le remplacement ou l’installation d’un « appareil de chauffage ou de production d’eau chaude au bois ou autres biomasses » est de 30 % du montant des dépenses (déduction faite des aides et subventions possibles des communes, agglomérations…), avec un plafond de dépenses (ouvrant droit au crédit d’impôt) de 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple plus 400 euros par personne à charge supplémentaire sur une période de 5 ans.

Les poêles, foyers fermés et inserts de cheminées intérieures sont des appareils éligibles au CITE en 2018.

Le crédit d’impôt s’applique « au prix d’achat des équipements, matériaux et appareils. Les pièces et fournitures destinées à s’intégrer ou à constituer, une fois réunies, l’équipement ou l’appareil sont comprises dans la base du crédit d’impôt.

En revanche, les matériaux et fournitures qui ne s’intègrent pas à l’équipement ou à l’appareil, tels que les tuyaux, les gaines de distribution ou les fils électriques destinés au raccordement, ainsi que les frais annexes tels que les frais financiers (intérêts d’emprunts par exemple) exposés en vue de l’acquisition de l’équipement, du matériau ou de l’appareil sont exclus de la base du crédit d’impôt ».». Est exclue également la main d’oeuvre correspondant à la pose de l’ensemble des équipements, les frais administratifs et les frais de crédit (si crédit).

A noter que, depuis 2015, vous devez faire effectuer les travaux par un professionnel « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE), parmi lesquels Les Cheminées de La Rochette.

Enfin, pour les primo-accèdants, le crédit d’impôt est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro.

Exemple 1 :
je vis seul(e) et souhaite installer un foyer fermé sur ma cheminée actuelle à foyer ouvert.
Le foyer est facturé 2.500 €.
Le crédit d’impôt sera de 30%, soit 750.
Ces travaux coûteront 1.750€ pour l’appareil auxquels s’ajoute la main d’oeuvre.

Exemple 2 :
je vis seul(e) et envisage de faire poser un poêle à bois.
Le modèle choisi coûte 2.000 €.
Le crédit d’impôt sera de 600 (30% de 2.000€).
Au total, ces travaux coûteront 1.400€ pour l’appareil auxquels s’ajoute la main d’oeuvre..

Exemple :
Un couple fait poser un poêle à bois.
Le modèle choisi coûte 3.000 €.
Le crédit d’impôt sera de 900 € (30% de CITE jusqu’à 16.000€ de travaux).
Au total, l’appareil coûtera 2.100€ auxquel s’ajoute la main d’oeuvre..