• 01 64 39 15 15

2016 : une année propice aux travaux grâce aux aides gouvernementales

A l’heure de financer des travaux de réhabilitation de son logement principal, nombreux sont les propriétaires à consulter leur compte en banque, pour connaître l’état de leurs finances et décider de se lancer ou non.

Après plusieurs années d’accompagnement financier à travers différents dispositifs, crédit d’impôt, aides directes ou indirectes, il est ainsi bon de rappeler que l’État épaule les propriétaires occupants, les locataires, les occupants à titre gratuit, dans la réalisation de ces travaux à travers différentes aides financières mobilisables dans le cadre de son programme « La Transition Energétique pour la Croissance Verte ».

Les travaux susceptibles de bénéficier de ces aides concernent l’isolation de la toiture, des murs, le remplacement des fenêtres, le changement du système de de chauffage…

L’objectif de ce programme est, à travers l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’habitation, vous faire, à court terme, vivre dans un environnement plus confortable, réaliser, à moyen terme, des économies sur vos factures d’énergie et enfin, valoriser votre bien à long terme.

Des aides pour réduire la consommation et d'énergie et… la facture des travaux

Les aides financières mobilisables sont les suivantes : Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit, le programme «Habiter Mieux» de l’Anah, les aides des fournisseurs d’énergie, l’exonération de la taxe foncière, et les aides des collectivités locales.
L’ensemble de ces dernières aides est répertorié dans un guide réalisé conjointement par le Ministère de l’écologie, l’Ademe et l’Anah.
A noter que le cumul des dispositifs est possible en fonction des projets. A titre d’exemple, depuis le 1er mars 2016, le CITE et l’éco-prêt à taux zéro sont cumulables sans conditions de ressources.

En savoir plus